Le P-38 Lightning de La Ciotat, Bouches du Rhône, France
Pilote : sous-lieutenant James G. Riley Jr.
 
Mission
Date
27 janvier 1944
Base
Foggia, Italie
 
Objectif
Escorte de bombardiers
Zone de crash
En mer (-32m), Baie de La Ciotat, Bouches du Rhône, France
Avion
Type
P-38G-15-LO
Serial
43-2543
Unité
15th AF, 14th FG
Equipage
1
Pilote
S/Lt
 
Tué
Dix années de travaux sous-marins effectués par Aéro-Re.L.I.C sur le site du P-38 de La Ciotat ont été nécessaires pour enfin arriver à une certitude en ce qui concerne son identification : le bimoteur était piloté par le sous-lieutenant James G. Riley Jr, qui périt aux commandes de sa machine le 27 janvier 1944.

L'enquète menée sur cet avion, est à rapprocher avec une deuxième épave de P-38 découverte intacte par Marcel Camilleri, qui repose à l'envers, à moins de 3 milles marins plus à l'Est de La Ciotat dans la baie des Lecques, (Pilote : s/lt Harry H. Greenup ).

Le 27 janvier 1944 donc, le 14th Fighter Group de la 15th USAAF, équipé de P-38 Lightning, est en escorte de bombardiers quadrimoteurs B-17 venant détruire le terrain d'aviation de Salon-de-Provence.

Nous sommes en plein débarquement des plages d'Anzio, et les alliés piétinent, car les attaques aériennes allemandes sont nombreuses, provenant principalement des bases situées dans les Bouches-du-Rhône.

Le bombardement du terrain de Salon se déroulera sous un terrible barrage de Flak, tandis que la chasse allemande n'est pas en reste : elle est de 3 fois supérieure en nombre à l'escorte alliée !

Un B-17 sera abattu (crash au niveau du péage de Lançon-de-Provence), tandis que 2 P-38 ne rentreront pas... dont celui de La Ciotat.

Le 15 janvier 1994, nous effectuons notre première plongée de reconnaissance sur le site. J.P. Joncheray nous a donné les repères terrestres :"à nous de travailler désormais pour identifier cette épave".

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Il faudra attendre l'année 2000 pour identifier l'avion gràce a la réception de document d'archives glanés par J. K. Mattison, aux USA.

Nous apprîmes ainsi que l'avion de James G Riley, un P-38 de type G, serial 43-2543, avait disparu en flammes dans les eaux de la baie de La Ciotat, abattus par les tirs combinés de la Flak et la chasse allemandes.

Au mois d'octobre 2002, nous sommes localisés par... une charmante retraitée américaine du nom de Jean Martin-Riley ! Il s'agit de la veuve de James qui a eut écho, par l'association des vétérans du 14th FG avec laquelle nous étions en contact, que : "des plongeurs français avaient découverts le P-38 de son mari toujours porté disparu !".

Il n'en fallait pas plus pour que madame Riley entreprenne un long voyage par dessus l'Atlantique et vienne nous rendre visite au mois de mai 2003.

C'est ainsi qu'allait être déposée, sur la surface de la mer et à la verticale de l'épave du P-38 de james G. Riley Jr., une magnifique gerbe de fleurs qui allait en finalité amener une paix intérieure à cette touchante dame qui attendait ce moment depuis... 59 ans.

© Copyright Aéro-Re.L.I.C. / B. Cyvoct 2004. Tous droits réservés.